3ème baromètre financier Watt’s Next Conseil : le début d’un nouveau cycle ?

Les énergéticiens ne sont pas aidés par l’environnement de marché, mais ont réussi à rebondir en 2017

L’environnement de marché est resté très difficile pour les énergéticiens européens. La consommation européenne d’électricité et de gaz naturel a augmenté pour la 2ème année consécutive (+ 0,7 % et + 7,4 % respectivement), mais les prix de gros ont encore chuté.
Les prix spot moyens de l’électricité ont reculé sur presque toutes les places de marché européennes : – 4,5 % en France, – 8 % en Allemagne, -12 % au Royaume-Uni, – 21 % en Espagne, etc. La remontée en fin d’année, notamment en France et en Allemagne à la suite de l’indisponibilité d’une partie du parc nucléaire d’EDF, n’a été qu’une bouffée d’oxygène temporaire. Les prix à terme ont, eux aussi, atteint des points bas. Les prix de gros du gaz naturel ont également fondu : – 18 % sur le PEG Nord et – 25 % pour les contrats de long terme à la frontière allemande.
Dans ce contexte difficile, le secteur a généré une nouvelle perte nette et de nombreux groupes se débattent toujours avec un endettement élevé. Mais, dans ce marasme un signe d’espoir est apparu : le déclin du ratio EBITDA / chiffre d’affaires a été stoppé. Il a gagné 0,4 point. Ce n’est rien, mais cela met fin à six années de baisse consécutive. Le début d’un nouveau cycle ?

3ème baromètre Watt’s Next Conseil sept2017